Réparer les vivants

Nouvelle édition en 2020
« Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps. »

Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d’accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l’amour.

Ce roman a reçu dix prix littéraires parmi lesquels le prix du Roman des étudiants France Culture -Télérama 2014, le Grand Prix RTL- Lire 2014, le prix des lecteurs L’Express - BFMTV 2014 et le prix Relay des Voyageurs 2014 avec Europe 1.
Genre littéraire
Romans et récits
Époque
XXIe siècle
Acheter
Prix littéraires
  • Roman des étudiants France Culture - Télérama (2014)
  • Prix Relay des Voyageurs avec «Europe 1» (2014)
  • Prix Pierre-Espil (2014)
  • Prix Paris Diderot - Esprits libres (2014)
  • Prix Orange du livre (2014)
  • Prix littéraire Charles-Brisset (2014)
  • Prix du meilleur roman du magazine Lire (2014)
  • Prix des Lecteurs L'Express - BFMTV (2014)
  • Prix Agrippa-d'Aubigné (2014)
  • Grand prix RTL-Lire (2014)
Détails
304 pages - 108 x 178 mm
EAN
9782072895746
Date de parution
Collection
Folio - no5942

Coups de cœur libraires/lecteurs

Lettres Exprès Lecteur

Vingt-quatre heures. Vingt-quatre heures seulement entre le départ de trois jeunes pour une séance de surf et la transplantation du cœur de l’un des trois dans la poitrine d’une malade en attente de greffe. Moins de vingt-quatre heures, beaucoup moins, pour permettre aux parents choqués de comprendre que leur fils est en état de mort cérébrale, et décider s’il aurait voulu donner ses organes. Ce formidable roman, que j’ai lu sans pouvoir décrocher retrace l’intégralité de cette journée, de ce...

Calypso Lecteur

Ce qui frappe dans Réparer les vivants, c'est que Simon n'est finalement pas le personnage central et qu'il s'agit plutôt de ce cœur autour duquel vont graviter tous les autres personnages, de ses parents à sa petite amie dévastés, du corps médical qui va le prendre en charge à la patiente qui attend d'être transplantée.
Le récit est ainsi découpé en une succession de tableaux ou portraits, qui nous permettent de suivre chacun d'entre eux. L'alternance des points de vue fait la force de ce roman...

Le Failler Libraire

Un roman incroyablement humain et touchant ! Maylis de Kerangal nous fait vivre une expérience unique, où la mort et la vie s’entremêlent, pour redonner l’espoir à ceux qui l’avaient perdu. Votre regard sur le don d’organes sera changé à jamais…
Maïna

Céline Libraire

Ce roman captivant sur le don d'organes, nous entraîne dans une course contre la montre, contre la mort... 24 h qui s'étendent à l'infini dans la douleur et l'acceptation du décès, la complexité des émotions, la pudeur et l'espoir des receveurs.
Une chaîne humaine bouleversante, qui en fait un roman formidable.

Feuilleter

À la une

Un Folio qui bouleverse
Idées de lecture

Un Folio qui bouleverse