Surf City

Tapping the source
Nouvelle édition en 2019
Ike Tucker n’a jamais connu que la station Texaco et son oncle Gordon quand il quitte son coin de désert pour retrouver sa sœur Ellen disparue après avoir tenté sa chance sur les plages de Californie du sud. Il ne sait rien du monde. Il ne sait rien des hommes. Il le découvrira en achetant une planche de surf pour se jeter à son tour dans les flots bleus du Pacifique et plonger dans les eaux noires des magouilles humaines. Jusqu’à plus soif, jusqu’à l’épuisement, jusqu’à la découverte hideuse de la vérité.
Genre littéraire
Romans et récits
Genres Policier  > 
Époque
XXIe siècle
Acheter
Détails
352 pages - 108 x 178 mm
EAN
9782072850356
Date de parution
Traduit (anglais) par :
Philippe Paringaux
Collection

Coups de cœur libraires/lecteurs

Christophe Libraire

Lorsque j'ai lu Surf City, la première fois, à la Série noire, ça a vraiment été un choc. Tout comme le fut, mais ce n'est pas le propos, La Reine de Pomona, autre polar de l'auteur (Folio Policier n°350) et qui est d'un calibre supérieur¿ Et comme le sera le troisième (à sortir) vu qu'il paraît qu'il est encore plus grandiose¿ Mais là on s'égare. Surf City marque par ses personnages : Ike, le gamin anti-héros, débarqué du désert qu'il n'a jamais quitté, à la recherche de sa soeur, qu'il ne...

Aurore Libraire

Ike Tucker, jeune homme vulnérable, travaille dans un trou paumé du désert avec son oncle. Sa soeur a décampé pour la Californie du Sud. Les mains tâchées de cambouis, il décide de partir à sa recherche... Surf city est une quête : Ike s'ouvre aux méandres sinueuses de sa condition de frère, d'homme. Coulé par le fond, comme un poisson à qui l'on aurait coupé les nageoires, il apprend avec sa planche « branché à la source » à glisser sur les vagues noires de la vie comme sur celles du Pacifique...

Comme plus tard Tijuana Straits, Surf City (1er roman de K. Nunn, un peu moins abouti que le précité) développe des personnages venus du désert – géographique et sentimental – des loosers que la vie n’a pas vraiment cajolés, mais à qui le sort offre comme une dernière planche (de surf) de salut, qui leur permettrait de s’extraire de leur vie sans horizon ou de racheter leur passé obscur. Les deux personnages principaux ont le mérite de s’y accrocher, à cette planche, mais terrible est le...