Michel Schneider

Époques : XXe siècle; XXe-XXIe siècle

Né en 1944, Michel Schneider, écrivain et critique littéraire, a été directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture de 1988 à 1991. Il a écrit La Comédie de la culture et consacré plusieurs ouvrages à la musique, dont Glenn Gould, piano solo, Prima donna, ou Musiques de nuit. Couronné par le prix Médicis de l’essai 2003 pour Morts imaginaires, il est aussi l’auteur d’essais psychanalytiques : Blessures de mémoire, Voleurs de mots, Lacan, Les années fauve ; ainsi que de trois romans : Je crains de lui parler la nuit, Marilyn dernières séances (Prix Interallié 2006) et Comme une ombre.

Dernière mise à jour : 17/09/2015
Dans les médias

« Michel Schneider publie le livre de sa vie […] Cet autoportrait est une ode aux livres, passionnée, dépitée et néanmoins fascinée. […] Il y a dans ce mouvement de l’écriture et de l’âme quelque chose de pénétrant. »
Anna Cabana, Le Journal du Dimanche

Prix littéraires
  • Prix Interallié 2006
  • Prix Médicis essai 2003
  • Prix Femina-Vacaresco 1989
Dernières Parutions
Michel Schneider

Bleu passé

Michel Schneider

Comme une ombre

Michel Schneider

Maman

Michel Schneider

Morts imaginaires

Sigmund Freud, Michel Schneider

La question de l'analyse profane