actualité

Folio a 50 ans !

Folio, c’est plus de 9 000 titres et 3 000 auteurs publiés dans près de 20 collections de littérature et de sciences humaines. La collection dirigée depuis 2015 par Anne Assous fête en 2022 ses 50 ans d’existence.

Folio a 50 ans

« Le poche est une opération magique. C’est une autre vie pour le livre, bien autre chose qu’un prolongement. Le poche est promesse de mobilité, il augure de nouvelles lectures, de nouveaux lecteurs. C’est une véritable renaissance. »

Maylis de Kerangal

 

« Avec plus de 9 000 titres, Folio est avant tout un catalogue d’auteurs qui décrivent un horizon de créativité multiple. Venu au monde sur un fonds d’exception, Folio a été rapidement reconnu comme un fonds idéal qui puise dans le patrimoine mondial et fait découvrir la littérature en marche.

Le premier titre publié en 1972, La condition humaine d’André Malraux, semble annoncer que chaque grand romancier augmente notre connaissance des hommes.

Un catalogue constitué de choix qui font dialoguer textes fondateurs et nouveaux talents, et reste ouvert à l’inédit de notre temps. Un catalogue vivant en forme de géométrie sensible, où se déploient des livres qui aident à vivre, qui approfondissent notre vision du monde, des histoires qui nous embarquent et de grands romans qui cheminent en chacun de nous. Une littérature toujours accessible et enrichissante.

Folio accompagne les auteurs sur un temps long, depuis leurs premiers romans jusqu’aux prix littéraires qui parfois les consacrent, en n’oubliant pas de parier aujourd’hui sur ce qui sera demain notre héritage littéraire. Une célébration du patrimoine avec une volonté de le questionner, d’avancer sans cesse, car ce qui est intemporel aujourd’hui a été nouveau un jour. « Avancer, par de nouvelles découvertes, sur la voie héritée », rappelle Kundera.

Ainsi, Folio donne accès à un monde plus sensible et plus vaste. Et parce que « le livre n’appartient plus à celui qui l’a écrit mais à ceux qui le lisent » selon Patrick Modiano, le lecteur reste au centre.

Par son format, son catalogue et son prix, Folio met la littérature à la portée de tous, celle-ci cesse d’être un privilège pour devenir un partage, le plus court chemin qui relie un homme à un autre. »

Antoine Gallimard

 

Pour la petite histoire…

Il y eut des poches avant « Le Livre de Poche » (1953), on l’oublie souvent. Pour se limiter à la NRF, on peut par exemple citer, de 1928 à 1935, « Les Livres du  jour »  et « Succès », puis en 1949, « Pourpre ». En 1953, Gallimard accepte de céder à Hachette (Librairie générale française), comme bien d’autres éditeurs, le droit d’exploiter au sein du « Livre de  Poche », pour une durée limitée, une grande partie de son fonds contemporain. C’est à l’initiative de Claude Gallimard qu’est lancée en 1957 la collection « Le Livre de Poche Classiques » en compte à demi avec Hachette, les textes étant en majorité repris de « La Pléiade ». Hachette ne voulant pas publier des essais dans sa collection, Gallimard créera « Idées » en 1962. En 1970, un tiers des ouvrages parus dans la collection « Le Livre de Poche » proviendront du catalogue de la NRF. Cependant, les relations commerciales entre Gallimard et Hachette se détériorent d’année en année, et une nouvelle concurrence se fait jour chez les autres indépendants. En mai 1970, la rupture est consommée : Claude Gallimard annonce le retrait des titres du groupe Gallimard du « Livre de Poche », le lancement d’une nouvelle collection et la création de sa propre filiale de distribution.

 

Le temps de l’indépendance totale est venu.

Si Gallimard est déjà familier du poche (« Série noire » en 1945, « Idées » en 1962, « Poésie/Gallimard » en 1966…), le lancement de Folio constitue une opération d’ampleur. Tout le staff est sur le pont, Claude Gallimard et ses fils, Robert Gallimard, Roger Grenier, Bernard Fixot… Les rênes sont confiées à Antoine Gallimard, fils cadet de Claude Gallimard. En deux ans, tous les titres de littérature générale du fonds Gallimard parus auparavant au « Livre de Poche » sont repris en Folio, soit 500 titres et 15 millions de volumes imprimés !

Massin, directeur artistique à l’époque, adopte le fond blanc, un format proche du 10 x 18 américain et une police de caractères élégante, le Garamond, qui distingue d’emblée la collection. Une illustration originale orne chaque couverture jusqu’en 1985, à laquelle est préférée par la suite une photographie, avant que la maquette soit légèrement modernisée en 2008 puis en 2017.

 

Et aujourd’hui

Un quart des nouveautés sont issues de catalogues extérieurs au groupe Gallimard. Folio travaille avec une centaine d’éditeurs différents pour proposer des textes d’auteurs découverts par d’autres maisons.

Cet équilibre assure sa vitalité. L’offre de Folio s’est, à partir des années 1980, diversifiée en séries (18 à ce jour), prolongeant de la sorte la structure éditoriale dont elle est issue, tant en littérature qu’en sciences humaines et en littératures de genre. C’est dire la souplesse et la force de la marque… ainsi que la largeur du spectre qui en caractérise la diffusion comme la composition.

 

Folio possède aujourd’hui le plus grand catalogue de fonds actif en France et représente 50 % du chiffre d’affaires de Gallimard.

Depuis sa création, 468 millions de Folio ont été vendus, soit 50 Folio vendus par minute !

 

Folio en chiffres :