Nouveautés
Bientôt dans la collection
 
 

 

   
   
 

  Si les femmes sont l’avenir de l’homme, pour un certain nombre d’entre eux, elles furent aussi la fin de l’histoire. Elles peuvent douter, souffrir, user d’une autre sensibilité ou se montrer crédules, elles peuvent être amoureuses, coupables, particulièrement perspicaces, mères, sœurs, épouses, amantes et filles, et le tout à la fois, elles n’en sont pas moins vulnérables ou solides, compétentes ou stressées, redoutables ou victimes, tout simplement vivantes, bien là et prêtes à le rester…

 
 
Christine ADAMO
Requiem pour un poisson

  Le thriller des origines ou le mystère du grand poisson bleu

  En1938, un chalutier peine au large de l’Afrique du Sud. Ce qui semble être un gros requin se débat dans ses filets avec une rage invraisemblable et déjà la malédiction frappe. Le mousse bascule dans les mailles et se noie, broyé par le poids des thons de cent cinquante kilos. Une peur ancestrale bouleverse l’équipage. Le poisson découvert sous le cadavre du jeune homme a des écailles préhistoriques, une mâchoire énorme et des nageoires comme des pattes... Des années plus tard, des Comores à Londres, de Paris à l’Afrique du Sud, les accidents et les disparitions se multiplient. Marie Darsan, enceinte jusqu’au bout de ses jolis yeux, le comprend très vite après que son père mystérieusement meurt dans son laboratoire. Son seul héritage
consiste en des notes obscures prises sur le grand poisson bleu. Sa vie dépend de ces quelques mots. Les enjeux sont immenses. Les nations se déchirent. Marie, à la fois mère et fille, va remonter le passé pour déjouer les pièges d’un tueur autrement plus féroce que les créatures des grands fonds…

 
 
 
Lalie WALKER
Portées disparues

  Une enquête du commissaire Jeanne Debords

  Une cinquantaine d’enlèvements répertoriés de femmes, volatilisées du jour au lendemain, ne laisse aucun doute quant à l’existence d’un psychotique particulièrement dangereux. Jeanne Debords est sur la brèche. Nouvellement nommée à la tête du Bureau spécial des disparitions, cette fille d’un juge assassiné doit à nouveau, dans le cadre très inquiétant d’un zoo laissé à l’abandon, mettre un nom et un visage sur un assassin qu’elle sait, chaque jour, plus cruel, plus démoniaque, plus proche… Jeanne est tenace, tenaillée par la culpabilité et travaille sans relâche. Électron libre au sein de la Police, perfectionniste, elle ne laissera rien passer. Elle ne peut pas. En menant ces enquêtes, elle lutte contre ses propres démons, tente d’oublier que jamais, en dépit de toutes ses recherches, de toutes les pistes ouvertes, plus de dix ans après, elle n’est parvenue à la moindre hypothèse quant aux raisons du meurtre de ses parents…

 
 
 
Carlene THOMPSON
Si elle devait mourir

  Au-delà de la raison…

  Un étang. Une inondation. Un corps impossible à identifier qui remonte à la surface emballé dans une housse... Comment ne pas supposer qu’il s’agit du cadavre de Dara disparue trois années plus tôt ? Christine, sa demi-sœur, en a l’intime conviction. Au-delà de la raison et en dépit des lettres régulièrement reçues et signées par la disparue… L’enquête reprend. Et avec elle les harcèlements dont Dara se disait la victime dans son journal intime. Des menaces diffuses qui maintenant visent Christine. À qui faire confiance ? Qui persécutait Dara au point de la paniquer ? Christine ne sait pas, mais elle est prête à tout pour découvrir la vérité : même si elle devait en mourir.

  Auteur de Ne ferme pas les yeux, Carlene Thompson est l’une des reines du thriller psychologique américain.

 
 
 
Maurice G. DANTEC
La Sirène rouge

  Le roman qui révéla Dantec

  Avec La Sirène rouge, c’est le lecteur qui devient marin et se laisse prendre au chant de ce premier roman « coup de poing ». Alice a douze ans et une armée de mercenaires à ses trousses. Elle s’est enfuie de chez elle après avoir découvert l’horreur. Un homme de trente-trois ans l’accompagne. Hugo a l’habitude de tuer et pas grand-chose à perdre. Il fait dans le meurtre, le trafic d’armes et connaît la musique du mal. Sa cause est de celle des idéalistes passés à l’action. Leur folle dérive les fait traverser l’Europe, nouvel espace du crime, où les cadavres servent de bornes kilométriques. Alice est en danger, car sa mère la cherche. Pour survivre, la sirène deviendra rouge.

 
 
 
Martina COLE
Sans visage

  Un phénomène en Grande-Bretagne…

  Marie Carter vient de purger onze années de prison pour les meurtres de ses deux meilleures amies. On lui a retiré la garde de ses enfants qui ne veulent plus entendre parler d’elle. Sa famille la rejette en bloc. Elle a payé sa dette envers la société et tout le monde s’en moque. Elle a tué. Qu’elle ne se soit jamais souvenue de rien ne gêne personne. Qu’elle n’ait rien fait pour se défendre au moment des faits arrangeait trop de gens. Onze années plus tard, la femme désormais seule au monde qui revient à la lumière n’est plus tout à fait disposée à se laisser dicter le cours de sa vie. Elle veut être libre et tout
recommencer. Pour protéger sa fille. Pour que l’horreur ne recommence pas.

 
 
Franz-Olivier GIESBERT
L’Abatteur

  Marie Sastre, la commissaire amoureuse d’un tueur ?

  Qu’il est délicat pour une commissaire de police végétarienne de mener une enquête dans le monde des abattoirs. Qu’il est compliqué de tomber sous le charme étrange d’un égorgeur de bêtes… Elle n’ignore pourtant pas que cet homme est lié, d’une manière ou d’une autre, à cette affaire de tête coupée. Qui est l’homme qui enlève des jeunes filles dans la vallée de la Seine ? Y a-t-il un rapport entre ces crimes et les greffes de têtes auxquelles procède un mystérieux médecin ? Faut-il croire à la transmigration des âmes théorisée par les penseurs grecs ? Dans sa recherche de la vérité, la commissaire Marie Sastre ira de découverte en découverte et de Provence en Normandie.

 

ET AUSSI :

Meurtres à l’antique, d’Y. Besson, n° 218
Dernier parking avant la plage, de S. Loubière, n° 335
Présumée coupable, de C. Thompson, n° 386
Ne ferme pas les yeux, de C. Thompson, n° 320
Depuis que tu es partie, de C. Thompson, n° 348
Billy Ze Kick, de J. Vautrin, n° 28
Pour toutes les fois, de L. Walker, n° 374
Chant pour Jenny, de S. Westerlund, n° 369
L’Institut de recherches, de S. Westerlund, n° 358
Celle qu’on montre du doigt, de C. Williams, n° 271