Naguib Mahfouz

Prix Nobel de Littérature (1988)

Époque : XXe siècle
Pays : ÉGYPTE

Naguib Mahfouz naît en 1911 au Caire. Après des études de lettres et philosophie, Il publie dans la revue al-Majalla-al-Jadida des articles de 1928 à 1936. Après Chimères et Vienne la nuit, c’est sans conteste sa trilogie cairote ou encore sa Belle du Caire qui l’imposent auprès de tous les lecteurs du monde arabe et lui valent en Égypte le prix d’État (1957). Devenu haut fonctionnaire d’État au ministère de la Culture, il garde un silence « d’observation » par prudence. La publication en 1959 d’un roman-feuilleton dans le journal Al-Ahram constitue un véritable événement littéraire et suscite la controverse. Mahfouz continue d’écrire. Des romans comme Dérives sur le Nil ou Mirama marquent un renouveau du roman arabe tout en dépeignant les désillusions des égyptiens et en stigmatisant les abus du régime de Nasser. Durant les années 1970, une ultime phase s'amorce dans l'œuvre de Mahfouz, avec des romans où autobiographie et nostalgie de l'enfance interviennent, comme dans La Chanson des gueux (1977).Scénariste et dramaturge, lauréat du prix Nobel de littérature en 1988, Mahfouz est le premier écrivain de langue arabe à recevoir cette distinction. Il est mort le 30 août 2006.

Dernière mise à jour : 17/09/2015
Dernières Parutions