Jonathan Coe

Jonathan Coe

Époque : XXe-XXIe siècle
Photo Catherine Hélie © Éditions Gallimard
Jonathan Coe est né en 1961 à Birmingham. Après des études à Trinity College (Cambridge) et un doctorat à l'université de Warwick, il devient professeur de littérature. Son roman, "Testament à l'anglaise", le propulse sur la scène internationale. En 1998, il reçoit le prix Médicis étranger pour "La Maison du sommeil". "Le miroir brisé" est son premier ouvrage pour la jeunesse. C'est confesse-t-il,"l'un de mes livres les plus politiques même si je lui ai donné la forme d'un conte de fées".
Dernière mise à jour : 10/02/2014
Dans les médias

« Il y a une grâce, dans Billy Wilder et moi, comme directement héritée de l’âge d’or hollywoodien. […] À ce roman lumineux et délicat, tellement élégant dans sa manière d’évoquer le vieillissement des êtres et l’impermanence du monde, on reconnaît un gros défaut : donner au lecteur l’envie éperdue de se jeter dans une salle de cinéma pour une rétrospective Wilder. »
Raphaëlle Leyris, Le Monde des Livres

« C'est éblouissant. J'ai été charmé de bout en bout. Je trouve que c'est un livre merveilleux, crépusculaire comme le film de Billy Wilder. »
Frédéric Beigbeder, Le Masque et la Plume

« Un livre que je recommande à tout le monde. »
Olivia de Lamberterie, Le Masque et la Plume

« Avec Billy Wilder et moi, le romancier anglais nous emmène au cœur du Hollywood des années 70. Ou comment le tournage de Fedora a poussé le réalisateur dans une odyssée européenne… Une brillante réflexion sur la vie et la création. »
Minh Tran Huy, Madame Figaro

« Billy Wilder et moi est une ode nostalgique et délicate au cinéma hollywoodien. Et un « biopic » qui n'en a pas l'air. Car, par le biais de l'histoire de ce film voué à l'échec, Jonathan Coe retrace le destin tourmenté du cinéaste d'origine juive autrichienne poussé à l'exil par le nazisme. Génie de la construction, vivacité des dialogues, fin mélange de réalité et de fiction… Jonathan Coe fait son cinéma avec virtuosité.
Un nouvel opus addictif et réjouissant. »
Philippe Chevilley, Les Échos

« C’est la rencontre entre un grand écrivain britannique et un cinéaste américain mythique. Hanté par le passé douloureux du metteur en scène, l’ouvrage donne véritablement corps au personnage, et se révèle un indispensable de lecture autant pour les amoureux des bons romans que pour les cinéphiles. »
Norine Raja, Vanity Fair

Prix littéraires
  • Prix du Livre européen 2019
  • Prix Médicis étranger 1998
  • Prix du meilleur livre étranger (Roman) 1996
Dernières Parutions