Jean-Loup Trassard

Grand prix Magdeleine Cluzel de la Société des Gens de Lettres (2012)

Époque : XXe-XXIe siècle

Jean-Loup Trassard est né en 1933 à Saint-Hilaire-du-Maine (Mayenne). Après des études de droit, il a longtemps exercé, comme son père, le métier de fermier de Droits Communaux. Sur quelques hectares de bocage, il a aussi élevé des bovins de race Maine-Anjou pendant trente-cinq ans. Ayant mis fin à ces activités, il continue de vivre dans la maison où il est né, maniant la faucille, la serpe, la tronçonneuse autant que le stylo.C’est Jean Paulhan qui l’a reçu chez Gallimard en 1959 et l’a publié dans la NRF en 1960. S’est ensuivi une heureuse amitié avec Georges Lambrichs et plusieurs recueils de nouvelles dans la collection Le Chemin, que celui-ci dirigeait (prix des Critiques pour L’ancolie). Puis, dans la collection Blanche, des souvenirs d’enfance (prix France Culture pour L’espace antérieur), un récit de voyage, deux romans, Dormance (2000) et La déménagerie (2004). Depuis qu’il a rencontré Georges Monti en 1980, Jean-Loup Trassard publie, en parallèle, aux éditions Le Temps qu’il fait (Bazas), des ouvrages où dialoguent textes et photographies. Il expose d’ailleurs régulièrement ses photos.

Dernière mise à jour : 17/09/2015
Prix littéraires
  • Prix des Critiques 1975

Sur le web

Dernières Parutions
Jean-Loup Trassard

L'homme des haies

Jean-Loup Trassard

La déménagerie

Jean-Loup Trassard

Campagnes de Russie