Eugène Ionesco

Eugène Ionesco

de l'Académie française

Grand prix de Théâtre de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (1966)

Grand prix littéraire de Monaco (1969)

Grand prix national du Théâtre (1969)

Prix de la Littérature européenne (1971)

Prix Jérusalem (1973)

Prix T.S. Eliot (1985)

Époque : XXe siècle
Photo Jacques Robert © Éditions Gallimard
Eugène Ionesco (1909-1994) prend place dès les années 1950 parmi les représentants de ce qu'on appellera «le théâtre de l'absurde». Ses premières pièces (La Cantatrice chauve, La Leçon) traduisent son étonnement devant la vacuité des êtres et toutes les formes d'abrutissement. Tueur sans gages défend l'individu face à une société léthifère ; Rhinocéros délivre un message plus clair encore : qui voudra rester un homme aura à se méfier de tous. Malgré une angoisse toujours croissante (Voyages chez les morts), Ionesco est de ceux qui ne capitulent pas.
Dernière mise à jour : 05/05/2011
Dernières Parutions
Eugène Ionesco

Jeux de massacre

Eugène Ionesco
Théâtre, VII

Voyages chez les morts

Eugène Ionesco

Macbett

Eugène Ionesco

Macbett

Eugène Ionesco

Rhinocéros

Eugène Ionesco

Tueur sans gages

Eugène Ionesco

Victimes du devoir

Eugène Ionesco

Rhinocéros

Eugène Ionesco

Le Roi se meurt

Eugène Ionesco

Les Chaises

Eugène Ionesco

La Leçon

Eugène Ionesco

Journal en miettes

Eugène Ionesco

Victimes du devoir

Eugène Ionesco

Le Solitaire